Cinémas Ciné Entreprise

Jeremy Irons Bio


JEREMY IRONS

Date de naissance: 19 septembre 1948

Natif de Cowes sur l’Île de Wight au Royaume-Uni, Jeremy Irons a étudié à Sherborne. Après avoir vu sa candidature pour l’école vétérinaire être rejetée, il a commencé à suivre des cours d’art dramatique à la Bristol Old Vic School. Deux ans après le début de ses études, il a joint la troupe d’acteurs de l’établissement. Il a acquis une importante expérience en travaillant une multitude d’oeuvres, de Shakespeare aux drames contemporains.

Jeremy Irons a déménagé à Londres en 1971 et a occupé plusieurs petits emplois avant de décrocher le rôle de John the Baptist dans la populaire comédie musicale Godspell. Il a eu droit à un début de carrière florissant tant sur les planches qu’à la télévision. C’est avec le film Nijinsky (1980) qu’il a eu droit à son baptême au cinéma.

Les personnages qu’il a défendus lui ont permis d’être choisi pour faire partie de la distribution de Brideshead Revisited, l’adaptation du roman épique d’Evelyn Waugh pour la télévision. L’oeuvre s’intéresse à la relation intense entre deux jeunes Anglais de la bourgeoisie du début du 20e siècle. La prestation de Jeremy Irons lui a valu une reconnaissance internationale en plus de nominations pour les Emmy Awards, les prix BAFTA et les Golden Globes dans la catégorie récompensant le meilleur acteur au petit écran.

Jeremy Irons s’est façonné une belle carrière au cinéma, recevant des mentions honorables et mettant la main sur des prix dans les années 1980 pour ses participations à The French Lieutenant’s Woman (1981), Moonlighting (1982), Betrayal (1983), The Mission (1986) et Dead Ringers (1988).

En 1984, il a foulé pour la première fois les planches à Broadway aux côtés de Glenn Close dans la pièce de Tom Stoppard intitulée The Real Thing, raflant un Tony Award pour sa prestation.

En 1990, il a retrouvé Glenn Close, prêtant cette fois ses traits à Claus Von Bulow pour le long métrage Reversal of Fortune. Résultat: il a gagné un Oscar et un Golden Globe, tous deux en tant que meilleur acteur. Après ce succès, il a accepté des rôles majeurs dans Kafka (1991), Waterland (1992), M. Butterfly (1993), Die Hard: With a Vengeance (1995) et Stealing Beauty (1996). De plus, il a été le chef des trois mousquetaires pour The Man in the Iron Mask (1998).

Sa voix particulière est devenue aussi en demande que l’homme lui-même. Jeremy Irons s'en est donc servi pour faire parler Scar lié au classique de Disney The Lion King (1996), il a lu des textes pour des publicités de la compagnie Lexus, il a agi à titre de narrateur pour le manège Scapeship Earth d’Epcot à Orlando, il a lu le roman Lolita pour un enregistrement sur cassette et a fait de même pour une partie de l’oeuvre littéraire The Red Shoes. C'est d'ailleurs sa voix qui lui a permis de remporter un troisième prix Emmy, en 2014, lui qui est le narrateur du documentaire Big Cat Week.

En 2007, il a mis la main sur son second Golden Globe grâce à son travail pour la minisérie Elizabeth I (2005), lui qui a défendu un rôle de soutien pour l’occasion. Deux autres nominations pour le gala ont suivi, dont une liée à la catégorie du meilleur acteur d’une série dramatique après qu’il ait été vu dans The Borgias.

Jeremy Irons est marié à l’actrice Sinéad Cusark depuis 1978. Les amoureux ont joué ensemble dans Waterland et dans des pièces de théâtre montées par la Royal Shakespeare Company. Ils sont parents de deux garçons, Samuel (né en 1978) et Maximilian Paul (né en 1985). Durant ses temps libres, Jeremy Irons aime faire de l’équitation, du ski et du jardinage.

Filmographie:

La corrispondenza (2016)
The Man Who Knew Infinity (2015)
High-Rise (2015)
Beautiful Creatures / Sublimes créatures (2013)
Night Train to Lisbonne / Train de nuit pour Lisbonne (2013)
The Words / Les mots (2012)
Margin Call / Marge de manoeuvre (2011)
The Pink Panther 2 / La panthère rose 2 (2009)
Appaloosa (2008)
Eragon (2006)
Inland Empire (2006)
Casanova (2005)
Kingdom of Heaven / Le royaume des cieux (2005)
Mathilde (2004)
The Merchant of Venice (2005)
Being Julia (2004)
Callas Forever (2002)
And Now… Ladies and Gentlemen… (2002)
The Time Machine / La machine à explorer le temps (2002)
The Fourth Angel (2001)
Dungeons & Dragons (2000)
Faeries (1999) (voix)
The Man in the Iron Mask / L’homme au masque de fer (1998)
Lolita (1997)
Chinese Box (1997)
Stealing Beauty (1996)
Die Hard: With a Vengeance / Marche ou crève: vengeance définitive (1995)
The Lion King (1994) (voix)
The House of the Spirits (1993)
M. Butterfly (1993)
Damage (1992)
Waterland (1992)
Kafka (1991)
Zebracka opera (1991)
Reversal of Fortune (1990)
Australia (1989)
A Chorus of Disapproval (1989)
Dead Ringers (1988)
The Mission (1986)
The Statue of Liberty (1985)
The Wild Duck (1984)
Betrayal (1983)
Moonlighting (1982)
The French Lieutenant's Woman (1981)
Nijinsky (1980)