Admission

Adulte (14 ans et plus) - 26 $
Âge d'or (65 ans et plus) avec preuve d'identité - 24 $
Enfant (13 ans et moins) avec preuve d'identité - 17,00 $

The Metropolitan Opera

Saison 2017 – 2018

NORMA - 7 octobre à 12h55

La saison commence avec une nouvelle production de Norma, la tragédie de bel canto de Bellini. Elle met en vedette Sondra Radvanovsky dans un rôle-titre qui lui a valu les acclamations au Met en 2013, mais aussi à la Canadian Opera Company, au San Francisco Opera, au Bavarian State Opera, au Gran Teatre del Liceu et au Lyric Opera of Chicago, ce qui fait d’elle l’une des plus importantes interprètes de ce personnage au monde. À ses côtés, Joyce DiDonato incarne Adalgisa, la collègue et rivale de Norma, tandis que Joseph Calleja adopte les traits de Pollione et Matthew Rose, d’Oroveso. La nouvelle production est dirigée par Carlo Rizzi et mise en scène par Sir David McVicar.
Bande-annonce

DIE ZAUBERFLÖTE - 14 octobre à 12h55

James Levine, directeur musical émérite du Met, dirige la production de Julie Taymor (lauréate d’un Tony Award) du chef-d’oeuvre de Mozart, Die Zauberflöte, mettant en vedette Golda Schultz, qui fait ainsi son entrée au Met dans le rôle de Pamina, et Kathryn Lewek, qui interprète la reine de la nuit. Elles sont accompagnées de Charles Castronovo, le prince de conte de fées Tamino, de Markus Werba, l’oiseleur Papageno, ainsi que de Christian Van Horn et René Pape, dans les rôles de Sprecher et Sarastro. La présentation spéciale des Fêtes The Magic Flute, une version abrégée chantée en anglais pour les familles, avait d’ailleurs été la première performance diffusée dans le cadre de la série. Il s’agit de la première présentation de la version intégrale de l’opéra allemand dans cette série.

THE EXTERMINATING ANGEL - 18 novembre à 12h55

The Exterminating Angel est joué pour la première fois au Met cette saison, sous la direction du compositeur Thomas Adès. L’opéra de 2016, coproduit par le Met et chanté en anglais, a été composé à partir du scénario de Luis Buñuel et Luis Alcoriza, écrit pour le film éponyme de 1962. La distribution de cette production mise en scène par le librettiste Tom Cairns comprend Audrey Luna dans le rôle de Leticia Maynar, Amanda Echalaz dans celui de Lucia de Nobile, ainsi que Sally Matthews et Sophie Bevan, toutes deux de nouveaux visages au Met, qui interprètent Silvia de Ávila et Beatriz. À leurs côtés, la distribution se révèle impressionnante : Alice Coote incarne Leonora Palma; Christine Rice, Blanca Delgado; Iestyn Davies, Francisco de Ávila; Joseph Kaiser, Edundo de Nobile; et Frédéric Antoun, qui foule la scène du Met pour la première fois, joue Raúl Yebenes. Voyez aussi David Portillo se glisser dans la peau d’Edmundo, David Adam Moore faire son entrée au Met dans le rôle du colonel Álvaro Gómez, et Rod Gilfry incarner Alberto Roc, Kevin Burdette, Señor Russell, Christian Van Horn, Julio, et John Tomlinson, le Dr Carlos Conde. The Exterminating Angel est produit en collaboration avec le Royal Opera House du Covent Garden, le Royal Danish Theatre et le festival de Salzbourg, où l’oeuvre a été produite pour la première fois en 2016.
Bande-annonce

TOSCA - 27 janvier à 12h55

Andris Nelsons dirige cette nouvelle production de la tragédie de Puccini, mise en scène par Sir David McVicar. Sonya Yoncheva et Vittorio Grigolo y tiennent la vedette dans les rôles de l’héroïne Tosca et de son amant Cavaradossi, aux côtés de Bryn Terfel, qui incarne le vilain Scarpia.
Bande-annonce

L'ELISIR D'AMORE - 10 février à 12h

L’oeuvre comique de Donizetti, L’Elisir d’Amore, mise en scène par Bartlett Sher et dirigée par Domingo Hindoyan, met en vedette Pretty Yende dans le rôle de la sémillante Adina et Matthew Polenzani dans celui de Nemorino, le simple paysan qui tombe amoureux d’Adina. Davide Luciano fait ses débuts au Met dans la peau de l’arrogant fiancé d’Adina, Belcore, et Ildebrando D’Arcangelo chante le rôle du vendeur de potion magique ambulant, le docteur Dulcamara. Domingo Hindoyan entame sa collaboration avec la compagnie à titre de chef d’orchestre.

LA BOHÈME - 24 février à 12h30

Franco Zeffirelli met en scène une prometteuse distribution dans La Bohème, l’opéra le plus joué de toute l’histoire du Met. Sonya Yoncheva (Mimì) partage la vedette avec Michael Fabiano, qui incarne Rodolfo, l’écrivain passionné. Susanna Phillips reprend le rôle de la séductrice Musetta et Lucas Meachem interprète son amant, le peintre Marcello. La distribution comprend aussi Alexey Lavrov et Matthew Rosem, dans les rôles des amis de Rodolfo et de Marcello, Schaunard et Colline, ainsi que Paul Plishka, qui prête sa voix à Benoit et Alcindoro dans cette performance dirigée par Marco Armiliato.

SEMIRAMIDE - 10 mars à 12h55

Angela Meade fait ses débuts au Met dans le rôle-titre de Semiramide. L’opéra de Rossini, qui fait son retour au Met après 25 ans d’absence, est dirigé par Maurizio Benini. Elizabeth DeShong y interprète Arsace, le commandant de l’armée assyrienne, Javier Camarena, le roi indien Idreno, Ildar Abdrazakov, le prince Assur, et Ryan Speedo Green, le grand prêtre Oroe.

COSÌ FAN TUTTE - 31 mars à 12h55

Phelim McDermott est de retour au Met pour signer la mise en scène de Così fan tutte, une oeuvre dirigée par David Robertson. L’univers comique de Mozart est resitué pour l’occasion à Coney Island, dans les années 1950. La distribution comprend Amanda Majeski dans le rôle de l’ambivalente Fiordiligi et Serena Malfi dans celui de sa soeur Dorabella; à leurs côtés, la lauréate d’un Tony Award Kelli O’Hara interprète l’astucieuse servante Despina, Ben Bliss et Adam Plachetka jouent Ferrando et Guglielmo, les fiancés des deux soeurs, et Christopher Maltman prend les traits du cynique Don Alfonso. Così fan tutte est coproduite avec l’English National Opera.
Bande-annonce

LUISA MILLER - 14 avril à 12h30

Le directeur musical émérite du Met, James Levine, prête son talent à cette reprise de Luisa Miller, une tragédie de Verdi qui n’a pas été vue au Met depuis 2006, au sujet d’une jeune femme qui sacrifie son propre bonheur pour tenter de sauver la vie de son père. Sonya Yoncheva, dans le rôle de Luisa la paysanne, partage la vedette avec Piotr Beczala, qui incarne Rodolfo. La distribution comprend aussi Plácido Domingo dans le rôle de Miller, le père de Luisa, Olesya Petrova qui incarne Federica, ainsi qu’Alexander Vinogradov, qui fait ses débuts au Met, et Dmitry Belosselskiy, qui interprètent Walter et Wurm, les deux hommes sans pitié déterminés à séparer Luisa et Rodolfo.

CENDRILLON - 28 avril à 12h55

Cendrillon, l’opéra enchanteur de Massenet, accède au Met sous la direction musicale de Bertrand de Billy et la direction scénique de Laurent Pelly, qui a aussi signé la mise en scène au Met de La fille du régiment de Donizetti et de Manon de Massenet. Joyce DiDonato ajoute ici un personnage à son répertoire du Met en incarnant Cendrillon, un rôle pour lequel elle a été acclamée au Grand Teatre del Liceu, au Santa Fe Opera et au Royal Opera House du Covent Garden. La distribution comprend aussi Alice Coote dans le rôle du prince charmant et Stephanie Blythe dans celui de la méchante belle-mère, Madame de la Haltière; Kathleen Kim campe la fée, et Laurent Naouri, Pandolfe.
Bande-annonce